O futuro. Reinaldo Ferreira

tumblr_mjemgbubLS1r113zdo1_500

Aos Domingos, iremos ao jardim.
Entediados, em grupos familiares,
Aos pares,
Dando-nos ares
De pessoas invulgares,
Aos Domingos iremos ao jardim.
Diremos nos encontros casuais
Com outros clãs iguais,
Banalidades rituais
Fundamentais.
Autómatos afins,
Misto de serafins
Sociais
E de standardizados mandarins,
Teremos preconceitos e pruridos,
Produtos recebidos na herança
De certos caracteres adquiridos.
Falaremos do tempo,
Do que foi, do que já houve…
E sendo já então
Por tradição
E formação
Antiburgueses
– Solidamente antiburgueses-,
Inquietos falaremos
Da tormenta que passa
E seus desvarios.

Seremos aos domingos, no jardim,

Reaccionários.

 

Reinaldo Ferreira

Anúncios

One thought on “O futuro. Reinaldo Ferreira

  1. LES BOURGEOIS
    Jacques Brel

    Le coeur bien au chaud
    Les yeux dans la bière
    Chez la grosse Adrienne de Montalant
    Avec l’ami Jojo
    Et avec l’ami Pierre
    On allait boire nos vingt ans
    Jojo se prenait pour Voltaire
    Et Pierre pour Casanova
    Et moi, moi qui étais le plus fier
    Moi, moi je me prenais pour moi
    Et quand vers minuit passaient les notaires
    Qui sortaient de l’hôtel des “Trois Faisans”
    On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
    En leur chantant

    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux plus ça devient bête
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux plus ça devient c…

    Le coeur bien au chaud
    Les yeux dans la bière
    Chez la grosse Adrienne de Montalant
    Avec l’ami Jojo
    Et avec l’ami Pierre
    On allait boire nos vingt ans
    Voltaire dansait comme un vicaire
    Et Casanova n’osait pas
    Et moi, moi qui restait le plus fier
    Moi j’étais presque aussi saoul que moi
    Et quand vers minuit passaient les notaires
    Qui sortaient de l’hôtel des “Trois Faisans”
    On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
    En leur chantant

    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux plus ça devient bête
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux plus ça devient c…

    Le coeur au repos
    Les yeux bien sur terre
    Au bar de l’hôtel des “Trois Faisans”
    Avec maître Jojo
    Et avec maître Pierre
    Entre notaires on passe le temps
    Jojo parle de Voltaire
    Et Pierre de Casanova
    Et moi, moi qui suis resté le plus fier
    Moi, moi je parle encore de moi
    Et c’est en sortant vers minuit, Monsieur le Commissaire,
    Que tous les soirs de chez la Montalant
    De jeunes “peigne-culs” nous montrent leur derrière
    En nous chantant

    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux plus ça devient bête
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux plus ça devient c…

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s